Nous avons voulu savoir l’avis de Danaé Roux Custode, « La sorcière de France » sur la sorcellerie. Les sorciers et les sorcières sont ceux qui pratiquent la sorcellerie, c’est-à-dire une discipline particulièrement associée aux énergies naturelles. Par exemple les plantes, l’eau, la vie, la mort, les êtres de la forêt ou encore les cycles lunaires. Les mots “sorcier” et “sorcières” et “sorcellerie” sont tous dérivés du mot “sort”, qui lui-même serait descendant du mot “sortem” qui signifierait hasard ou destin en latin, il y aurait donc un lien entre la sorcellerie et le destin.

Les sorciers guérisseurs

À l’heure actuelle, il est impossible de connaître la date exacte de la naissance de la sorcellerie. Les connaissances médicales et d’herboriste de quelques individus apparaissent, aux yeux de certains, comme de la magie. Ainsi seraient nés les premiers guérisseurs. Ce talent aurait été alors considéré comme une capacité, un pouvoir. Cette croyance date de milliers d’années, avant l’arrivée des religions monothéistes et serait à l’origine du concept de sorcier et de sorcières.

Pour une majorité de cultes antérieure au monothéisme, la végétation, l’eau, le soleil ou encore la lune sont des entités bien présentes, mais supérieures aux êtres humains. Chacun de ces éléments apportant sa propre utilité. Il semble tout naturel de vouloir les personnifier. L’équivalent des prêtres de ces cultes devait donc avoir un rapport particulier à la nature.

Sorcières et déesses

D’après l’avis de Danaé Roux Custode, ce sont les femmes qui auraient été le plus représentées. La terre, par exemple, apporte la vie et les femmes donnent la vie. Le parallèle est donc vite fait. La terre serait une femme supérieure, donc une déesse. Au fil du temps, les peuples et la religion ont évolué, mais les traditions perdurent. Ainsi, dès l’antiquité, on trouve des traces de magie et de sorcellerie. Hecate, dans la mythologie grecque, est une des déesses représentant la lune. Et plus exactement la nouvelle lune. Parmi ses nombreuses attributions, elle est considérée comme la maîtresse de toutes les sorcelleries et de toute la magie.

Circé qui apparaît dans l’odyssée soit vers la fin du VIIIe siècle avant Jésus-Christ serait la fille du Dieu soleil Hélios et connue pour avoir fait boire à 22 personnes de l’équipage d’Ulysse un breuvage, qui lui a permis de les transformer en porcs. Et elle aurait levé le sort une fois qu’Ulysse et elles eurent fini de partager un moment intime.

Sorcellerie et pouvoir divin

Danaé Roux Custode est d’avis pour dire que dans l’ancienne Égypte, le Pharaon représentait la magie des dieux. D’ailleurs, sa canne courbée est l’un des symboles du Dieu Heka. Divinité de la magie. Les prêtres de l’ancienne Égypte sont, d’ailleurs, considérés souvent comme des mages et des sorciers. Ces sorciers seront d’ailleurs présents dans l’épopée de moïse, puisque quand ce dernier viendra voir pharaons pour lui demander de libérer les Hébreux, il lui fera une démonstration des pouvoirs divins. Le Pharaon, quant à lui, lui opposera le pouvoir de ces prêtres Jannes et Jambes. On peut remarquer que dans les deux cas, il s’agit d’un acte de sorcellerie, mais divin.